LA POÉSIE PIANOTE

La poésie pianote, avec Caroline Wyler & Pierrot Kozlowski
© nmn

poésie / piano
Nice, France

Le duo Kozlowski & Wyler brasse classiques musicaux et poétiques dans un grand chapeau, et réveille nos âmes d’enfants

BALTHAZE

© Anoy

nouvelle scène / musique improvisée
Paris, France

Un alliage funk/rock ébouriffant, une plume aiguisée, entre transes originelles et modernité urbaine.

SPK BTS

SPK BTS
© lazaza

antifolk-fusion / musique actuelle et urbaine
Nice, France

De la chanson, tantôt parlée tantôt chantée, tintante et teintée d’influences de la blaxploitation, tantôt joyeuse tantôt mélancolique et dénonciatrice de l’ironie ​volontaire du sort qui est le nôtre.

Samuel NUMAN

Portrait de Samuel Numan

chanson créole / maloya
La Rochelle, France

Un héritier créole dans la chanson, multi-instrumentiste, hypersonique, politique, poétique, sa voix seule dit ‘voyage‘, sur les rythmes maloya, seggae, reggae, de son métissage musical.

GYRAF

chanson / tout public
France

GYRAF écrit partout, tout le temps, pour tout le monde et dans toutes les positions.

FANCH

chanson / nouvelle scène
Paris, France

Déjà vingt ans que le bretonnant sillonne les interstices des régions, des villes et des rades, avec ses cordes et ses cris, parmi les belles âmes que nous sommes et qui savent tendre l’oreille à ce poète moderne.

Géraldine TORRES

portrait de Géraldine TORRES
© ptichampi

chanson / nouvelle scène
Castelnaudary, France

Perle rare dans l’écrin de la nouvelle scène, Gégé a pris une route toute personnelle en 2011 sur laquelle elle chante la vie qu’elle vit. Héritière de la chanson à texte – reçue, de Renaud, d’Allain, de Georges, de Mano – troubadour actuelle, elle témoigne avec simplicité d’un monde complexe, qui lui offre une scène.

🗣 LaTAaCHE fait des voeux

Le réseau LaTAaCHE vous souhaite
une bonne année 2020 !
une année pour tout pardonner
même les petits retards que prend parfois la félicité

📰 BALTHAZE | Interview par AGORA fm

<< Une fois encore le réseau La TAaCHE a régalé le département d’artistes venus des pays froids (ou pluvieux ou les deux), « d’estrangers » de bien dessus Montélimar (c’est dire) qui pourtant nous ont semblé pratiquement de notre famille dès les premiers échanges, l’occasion de rencontrer au passage Balthaze…

L’oreille qui gratte