Géraldine TORRES

© ptichampi

chanson / nouvelle scène
Castelnaudary, France

Perle rare dans l’écrin de la nouvelle scène, Gégé a pris une route toute personnelle en 2011 sur laquelle elle chante la vie qu’elle vit. Héritière de la chanson à texte – reçue, de Renaud, d’Allain, de Georges, de Mano – troubadour actuelle, elle témoigne avec simplicité d’un monde complexe, qui lui offre une scène.

Le teaser de l’album par les copains de La Rue Kétanou

La vie sur les os (2017)
Son premier album solo est disponible en ligne


Elle a mis les voiles, après dix années passées Face à la mer (groupe de filles, démarré avec sa soeur) dans le sillage de La Rue Kétanou, de Karpatt, de Fanch ou de Tryo.

On attendait probablement tous ce chavirement : qu’elle prenne la barre de ses désirs. Qu’elle mette le cap vers ses belles espérances. Qu’elle nous fasse tanguer de sa seule voix, qui enraye notre boîte à musique qui, pour sûr – elle me l’a dit – ne tourne pas rond.

Née du Sud, tombée dans la marmite du conservatoire de musique quand elle était petite, puis dans celui du théâtre et enfin du cirque du Lido à Toulouse, Géraldine TORRES rejoint à l’adolescence l’équipe de La Caravane des Quartiers : un festival itinérant dans les quartiers d’Albi, de Paris, de Villeurbanne, jusqu’à Belfast en Irlande. Elle y rencontrera de nombreux groupes – comme La Mano Negra, qu’elle suivra sur plusieurs dates en Espagne, ce qui lui donnera – à jamais – le goût du rock’n’roll !

Elle travaille maintenant le terreau fertile de ses compositions, et sillonne, pour vous, belles gens, toutes les émotions qui vous mettront en fleur.

Géradine TORRES – Entretien au YAKA FESTIVAL
ACTU DU GROUPE